Search
Generic filters

Les résultats du compostage

Les biodéchets correspondent aux déchets organiques issus de ressources naturelles végétales ou animales. Ils sont constitués principalement des déchets de cuisine (épluchures de légumes et autres restes alimentaires) et, dans une moindre mesure, des déchets verts du jardin (tailles de haie, tonte de gazon, feuilles mortes…).

Les biodéchets ont la capacité de « pourrir », c’est pourquoi on les appelle également putrescibles ou fermentescibles.

Selon le MODECOM* 2020, en Corse, le gisement de biodéchets correspond à 39 000 t, dont 6 080 tonnes sont triées, soit 16 % de celui-ci. Les déchets de cuisine et les aliments gaspillés jetés encore emballés représentent donc encore 25 % de la poubelle grise, soit 33 029 t de déchets qui pourraient être triées et recyclées.

Les biodéchets triés par les habitants sont :

  • soit collectés séparativement par les intercommunalités et compostés sur des plateformes de compostage
  • soit compostés directement par les habitants dans des composteurs individuels ou collectifs.

Le MODECOM, qu’est-ce que c’est ?

Le MODECOM (MODE de Caractérisation des Ordures Ménagères) est une méthode développée par l’ADEME (l’Agence de la transition écologique) servant à déterminer la composition des déchets collectés par le service public sur une aire géographique définie. Concrètement, des échantillons de déchets sont prélevés selon des protocoles normalisés et un plan d’échantillonnage adapté puis triés sur une table de tri selon différentes catégories (déchets putrescibles, papiers, cartons, plastiques…).
Cette connaissance est importante tant pour les actions de prévention que pour l’optimisation des filières de valorisation. Elle constitue une aide à la décision dans les choix techniques et organisationnels et dans le suivi des politiques menées.

À fin 2023, conformément aux lois LTECV (Loi pour la Transition Energétique pour la Croissance Verte) et AGEC (Loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire intitulé en entier), chaque habitant devra disposer d’une solution de tri à la source des biodéchets, soit via une collecte séparative, soit via le compostage de proximité.

Les collectes séparatives

En 2020, 10 intercommunalités sur 19 collectent les biodéchets des professionnels par le biais de collectes sélectives : les Communautés d’Agglomération de Bastia et du Pays Ajaccien, les communautés de communes de Marana Golo, Castagniccia Casinca, Costa Verde, Sartenais Valinco Taravo, Spelunca Liamone, Centre Corse, Calvi Balagne et Ile Rousse Balagne.

5 d’entre elles ont étendu cette collecte aux particuliers sur une partie de leur territoire.

Le compostage de proximité

Des solutions de compostage adaptées à chaque type d’habitat sont déployées pour permettre aux particuliers de composter leurs biodéchets :

  • le composteur de jardin, destiné aux maisons ;
  • le composteur de balcon (ou lombricomposteur), destiné aux appartements ;
  • les plateformes de compostage partagé installées en pied d’immeuble, dans les zones urbaines, ou en cœur de village, accessibles à tous les riverains.

Nombre de composteurs individuels distribués depuis 2009

Depuis 2009, 34 440 composteurs individuels ont été distribués, dont 952 lombricomposteurs.

Taux de couverture par intercommunalité en 2020

En 2020, 23,7 % de la population* insulaire dispose d’une solution de compostage.

*(334 938 habitants – données INSEE)

Nombre de plateforme de compostage partagé en Corse en 2020

La Corse compte 50 plateformes de compostage partagé, dont 25 ont été installées en 2020.

Les biodéchets détournés en Corse en 2020

En 2020, 3 722 tonnes de biodéchets ont été compostées à domicile par les particuliers*, soit + 19,1 % par rapport à 2019. En parallèle, 2 359 tonnes ont été triées via les collectes séparatives. Cela représente l’équivalent de 18 kg / habitant de biodéchets détournés de la poubelle grise.

* Méthode de calcul du poids de biodéchets détournés à la source :

  • Tonnage de biodéchets détourné par les composteurs individuels (de jardin ou lombricomposteur) = Nombre de composteur distribués x nombre moyen régional de personnes par foyer (2,2 source INSEE) x poids moyen détourné par habitant.
  • Tonnage détourné par les composteurs partagés = nombre de composteurs partagés installés x nombre de foyers desservis par l’installation (34) x nombre moyen de personnes par foyer x poids moyen détourné par habitant.

Les données utilisées sont les suivantes : Quantité de biodéchets détournés par habitant et par an selon le type de composteur :

  • Composteur individuel : 51kg/habitant (source foyers témoins SYVADEC)
  • Composteur individuel : 51 kg/habitant (source foyers témoins SYVADEC)
  • Composteur partagé : 40 kg/habitant (source enquête terrain SYVADEC)

ZOOM SUR : l’enquête de satisfaction des usagers d’un composteur ou lombricomposteur

Entre janvier et mars 2021, un institut de sondage a réalisé une enquête auprès de 300 usagers disposant d’un composteur (82 % de l’échantillon) ou d’un lombricomposteur (18 %), habitant l’une des intercommunalités suivantes : Communauté d’Agglomération de Bastia, Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien, Sud Corse, Centre Corse, Alta Rocca et Spelunca Liamone.

  • Taux d’utilisation de 84% (+ 6 % par rapport à 2018)
  • Fort taux de satisfaction de 95% (+ 22 % par rapport à 2018)
  • Utilisation régulière pour 95% des usagers (+ 31 % par rapport à 2018)